Les villages candidats

L’école de Tégourou est maintenant bien connue dans la 5ème région (région de Mopti) et souvent enviée. Certains villages disposent d’écoles communautaires installées dans un hangar ou délabrées. De nombreux autres villages ne disposent pas d’école propre et les enfants scolarisés dans le 1er cycle (école fondamentale) doivent parcourir 2, 4, voire 9 km matin et soir. La fatigue est alors trop grande pour les petits et il n’est pas rare que des villages éloignés décident d’envoyer à l’école les enfants à partir de 8 ou 9 ans seulement. Plus nous apprenons et comprenons, plus nous sommes confortés dans l’objectif de Grain de Sable : continuer à construire des écoles qui permettront à un maximum d’enfants d’être scolarisés et ce, au plus près de leur domicile.

Nous sommes donc à l’écoute des demandes qui nous parviennent en ce sens. A ce jour, 12 villages ont postulé ; leurs dossiers sont maintenant à l’étude. Lorsqu’un village sollicite de Grain de Sable la construction d’une école, nous nous assurons qu’il corresponde aux critères fixés (nombre d’enfants scolarisables, pas d’école à proximité, réelle volonté des parents …). En mars, nous nous sommes donc rendus dans ces villages pour faire la connaissance des habitants et de leurs représentants et pour vérifier la faisabilité de la construction.

Ces villages, bien que tous situés en pays dogon, ont des spécificités propres (agriculture, revenus, religion, type de construction, matières premières utilisables…) ; ils ont, néanmoins, des points communs : l’isolement, la motivation des parents, le dénuement des familles et … le grand nombre d’enfants à scolariser.