Voyage du 3 au 31 mars 2008

Ce voyage, un peu en marge des activités de Grain de Sable, effectué à titre personnel, avait pour principal objectif d’accompagner un enfant à Bamako pour la pose d’une prothèse de pied. Bien évidemment, j’ai profité d’être sur place pour mener quelques actions pour Grain de Sable.

Sounkari est un garçon de 14 ans, originaire du village de Eguéla ; nous l’avions rencontré en décembre 2007, à Bandiagara où il est scolarisé en 7ème année (l’équivalent de notre 6ème), à 20 km de son village par une piste particulièrement difficile.

Avant ses 5 ans, Sounkari avait perdu ses parents, puis sa tante qui s’occupait de lui. Il est aujourd’hui à la charge de son frère qui règle le coût de son internat, somme colossale pour un jeune homme aux conditions de vie déjà très dures (le sol à Eguéla n’est pas propice à l’agriculture).

Lorsque Sounkari avait 7 ans, une morsure de serpent a occasionné la perte de son pied. Nous avions, dans un premier temps, pensé qu’il s’agissait de la suite d’un acte « chirurgical » pratiqué dans son village, avant de comprendre qu’il s’agissait d’une « amputation naturelle », consécutive à l’absence de soins. Lorsque nous avons fait sa connaissance (7 ans plus tard), son pied était très infecté et il ne pouvait pas prendre appui dessus. Evidemment, il ne disposait pas de béquilles mais d’un simple bâton pour s’aider dans ses déplacements.

En décembre, nous avions confié Sounkari à Boureima Ouologuem de Malaria Project qui avait déjà prouvé ses compétences et son sérieux en soignant Sali et Salif, deux enfants de Tégourou bien mal en point à notre arrivée en novembre 2007. Des pansements réguliers (tous les 2 jours), un vaccin antitétanique, une béquille et de simples antibiotiques (mais à haute dose) ont permis à Sounkari de retrouver, en 3 mois des conditions de vie beaucoup plus confortables et d’envisager la pose d’une prothèse de pied.

Nos rendez-vous au Centre National d’Appareillage Orthopédique du Mali et avec Handicap International avaient été organisés par le très aimable Monsieur Salif Moulin DIALLO, Président de la Fédération Handisport malienne et ami du président de Grain de Sable. Nous avons été reçus en consultation par un médecin et un orthopédiste, et, bien que la plaie soit cicatrisée et pour mettre toutes les chances du côté de Sounkari, il a été décidé de continuer le traitement antibiotique avant de poser la prothèse. Nous avons effectué toutes les formalités et j’ai payé par avance la prothèse et sa pose. Sounkari est attendu dès la fin des classes, début juillet; profitant des vacances scolaires, il pourra rester au centre le temps nécessaire à sa rééducation.